Aulnoy-Lez-Valenciennes : Le Cannabis lié à 25% de ruptures des contrats, un spectacle pour dire STOP

Le CFA des métiers du bâtiment à Marly a toujours développé un volet santé. Mais cette année, il a fait fort en faisant des apprentis les propres acteurs du projet. Sur un problème majeur pour ces jeunes salariés :le cannabis.BTP CFA Marly Cannabis

Les chiffres laissent pantois : « 35 à 40% des jeunes de notre CFA sont concernés » par la consommation de cannabis. Plus grave, 25% des ruptures de contrats sont liés à cette addiction. « Et si contrairement à d’autres établissements, on ne fait pas l’autruche« , lance la directrice Isabelle Leroy. « On ne voit plus trop de problèmes d’alcool, note-t-elle. Le vrai souci, c’est le cannabis, qui, lui reste trois semaines dans le sang. »

Source d’accidentologie

Problématique pour l’attention, les sautes d’humeur, voire « l’endormissement en classe« . Et que dire de l’impression laissée à son employeur sur un chantier, quand le jeune n’est pas absent. Pire, « c’est une source d’accidentologie. Il faut se représenter nos jeunes sur un toi ou derrière des machines. » Bref, pour la directrice, « Il faut arrêter de banaliser !« .

Le projet de prévention est passé par de classiques « salon santé » ou des échanges avec des policiers. « Mais on n’avait pas envie de faire comme les autres ». D’où l’idée de cette pièce. Une trentaine de jeunes-sur les 300 apprentis du CFA- ont adhéré au projet. Ils ont écrit les textes, pour que les « jeunes parlent aux jeunes ». La CRETE Théâtre en Entreprise les ont encadrés, mais ont surtout permis leur libre expression. D’ailleurs le titre de la pièce vient aux jeunes : « Tends moi la main, pas un joint ». Lu comme ça, on dirait qu’ils ont tout compris.

 

Rédigé par Cécile Thiébaut dans la Voix du Nord le 2 Juin 2016